Combien de femmes simulent des orgasmes ? [2023]

vez-vous déjà fait semblant d’avoir un orgasme, juste pour donner à votre partenaire un petit coup de pouce à son ego pour la soirée ?

Les femmes qui simulent des orgasmes n’ont rien de nouveau – en fait, cela se produit probablement depuis que les gens font l’amour. Mais récemment, de nombreuses études ont permis de faire la lumière sur le nombre exact de femmes qui simulent l’orgasme et sur les raisons qui les poussent à le faire.

Dans cet article, nous avons rassemblé tout ce que vous devez savoir sur le nombre de femmes qui simulent l’orgasme, la fréquence à laquelle cela se produit, le raisonnement derrière cela, et plus encore. Plongeons-y.

Statistiques sur les faux orgasmes que vous devez connaître :

  • 70% des femmes connaissent des orgasmes exclusivement dus à la stimulation du clitoris.
  • 13-14% des femmes n’ont jamais eu d’orgasme ou ne sont pas sûres d’en avoir eu.
  • Les femmes qui gagnaient plus d’argent que leur partenaire étaient deux fois plus susceptibles de simuler des orgasmes que les femmes qui ne gagnaient pas plus d’argent que leur partenaire.
  • 42.4% des femmes ont simulé des orgasmes parce qu’elles ne voulaient pas blesser les sentiments d’un partenaire.
  • Un énorme 80 % des femmes ont simulé des orgasmes lors de rapports vaginaux.
  • Les femmes sont 10 fois plus susceptibles que les hommes à dire qu’ils ne font que rarement atteint leur sommet.
  • Le DOM (trouble de l’orgasme féminin), qui se traduit par l’absence d’orgasmes, touche jusqu’à 28 % des femmes aux États-Unis et jusqu’à 46 % dans les pays d’Asie.

Comprendre le plaisir féminin

L’orgasme féminin continue de susciter un grand intérêt chez les médecins et les scientifiques qui pensent qu’il reste encore beaucoup à apprendre. Des facteurs biologiques, psychologiques, physiques, relationnels et socioenvironnementaux peuvent tous avoir un impact sur la capacité des femmes à atteindre l’orgasme et à en profiter, ce qui signifie que l’on ne peut pas toujours avoir un contrôle conscient sur cette fonction sexuelle, selon une étude de Clue en 2017.

Le complexe du CUV

Le complexe « CUV » (clitoris, éponge urétrale et vagin) est l’un des principaux domaines d’étude de l’orgasme féminin. Selon ces études, le placement du clitoris et du point G a un impact significatif sur les orgasmes.

Le complexe CUV est composé du clitoris, de l’éponge urétrale et du vagin qui interagissent par le biais d’un réseau de nerfs et de signaux de plaisir. Chaque partie intervient dans l’excitation sexuelle : le clitoris, l’éponge urétrale (dont la partie principale est la prostate féminine) et la paroi vaginale. Ainsi, ces trois organes se complètent pour offrir un plaisir intense et unique (Source : Chloe Macintosh, 2021).

Environ 26% des femmes ont la capacité d’éprouver un orgasme vaginal sans stimulation clitoridienne et 70% ont connu des orgasmes exclusivement dus à la stimulation du clitoris, selon une étude publiée en 2016 par Neuroscience socio-affective & Pathologie.

Selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine en 2010, 56% des femmes ont déclaré avoir un point G, à savoir une partie spécifique du clitoris qui peut être stimulée intérieurement. Cependant, cette prévalence semble diminuer avec l’âge.

Selon une étude publiée en 2010 dans la revue « Hormones et comportement », 81 % des femmes dont le clitoris se trouve à une position inférieure à celle de la complexe CUV ont des orgasmes plus de 40 % du temps pendant les rapports sexuels. Cette proportion est sensiblement inférieure chez les femmes dont le clitoris est à une position plus élevée, avec seulement 50 % d’entre elles ayant des orgasmes pendant les rapports sexuels.

Pourcentage de femmes ayant des orgasmes

Si les femmes simulent des orgasmes – cela signifie-t-il qu’elles n’en ont pas très souvent ? Voici ce que disent les données :

  • Fréquence à laquelle les femmes ont des orgasmes :
    • 25.2% des femmes qui se masturbent seules disent qu’il leur faut 2 à 3 minutes pour atteindre l’orgasme.
      • 45,7% de ces femmes disent qu’il leur faut une minute ou moins pour atteindre un second orgasme (Source : The Journal of Sex Research, 2020).
    • 64% des femmes ont déclaré avoir eu un orgasme au cours de leur dernier rapport sexuel, contre 85% des hommes (Source : Enquête nationale sur la santé et le comportement sexuels, 2009)
    • Autour de 70% des femmes ont déclaré qu’elles « atteignent fréquemment l’orgasme », » et 10% ont déclaré qu’elles ne le faisaient « jamais ».
      • Dans une enquête axée sur la fonction orgasmique et le comportement sexuel lié aux préliminaires et à la stimulation sexuelle. (Source : Journal of Sexual Medicine, 2020)
    • 46% des femmes ont déclaré avoir presque toujours un orgasme lors d’un rapport sexuel.
      • Seulement 6% des femmes ont déclaré avoir toujours un orgasme (Source : Neuroscience socio-affective & ; Pathologie, 2015.)
  • Combien de femmes n’ont jamais eu d’orgasme :
    • 13-14% des femmes n’ont jamais atteint l’orgasme ou ne sont pas sûres (Source : Journal of Sexual Medicine, 2020)
    • Dans une autre étude, 7,7% des femmes n’avaient pas encore connu d’orgasme (Source : Université du Kansas, 2008)
  • Atteindre l’orgasme pendant les rapports sexuels :
    • Les femmes en couple mettent plus de temps à avoir un orgasme (13,19 minutes) que les femmes qui se masturbent (7,16 minutes) (Source : The Journal of Sex Research, 2020).
    • Les femmes ont connu des orgasmes plus fréquents avec des partenaires plus attrayants (Source : Psychologie évolutionniste, 2014).
    • L’attrait du partenaire est le facteur numéro un des facteurs qui prédisent la satisfaction sexuelle des femmes (Source : Psychologie évolutionniste, 2014).
  • Des orgasmes multiples :
    • La plupart des femmes ont la capacité d’avoir des orgasmes multiples, mais les recherches suggèrent que seulement environ 15% d’entre elles les expérimentent réellement.
      • Les femmes trouvent souvent que leur deuxième ou troisième orgasme est moins intense que le premier. Mais cela ne signifie pas qu’ils sont moins agréables (Source : Société internationale de médecine sexuelle, non spécifié).
    • 33,4% des femmes ont en moyenne 3 orgasmes indépendamment de la masturbation ou du sexe (Source : The Journal of Sex Research, 2020)
  • 12% des femmes indiquent que leur plus grand nombre d’orgasmes est de 10 (Source : The Journal of Sex Research, 2020).

Alors… Pourquoi certaines femmes simulent-elles des orgasmes ?

Beaucoup de choses peuvent aider ou entraver la capacité des femmes à avoir un orgasme, et souvent, il ne s’agit pas de quelqu’un qui « fait quelque chose »…

  • La principale raison pour laquelle les femmes font semblant d’avoir des orgasmes est de gérer la différence entre les attentes et la réalité.
    • « Il y a un scénario culturel en jeu, où les femmes et leurs partenaires s’attendent à ce qu’elles aient un orgasme sans stimulation clitoridienne externe. Lorsque les attentes et la réalité ne correspondent pas, les gens font semblant. » ( Source : American Psychological Association, 2011).
  • Les femmes qui gagnent plus d’argent que leur partenaire sont deux fois plus susceptibles de simuler des orgasmes que les femmes qui ne gagnaient pas plus d’argent que leur partenaire.
    • Les participants gagnaient plus que leur partenaire 29,6% du temps. En moyenne, les femmes ont un orgasme dans 64 % des cas.
    • Lorsqu’elles n’ont pas d’orgasme, elles ont déclaré avoir simulé des orgasmes dans 18 % des cas (Source : Science de la psychologie sociale et de la personnalité, 2022)
  • Lorsqu’on leur a demandé pourquoi ils simulaient des orgasmes :

  • 55,4% des femmes ont déclaré qu’elles voulaient communiquer avec un partenaire au sujet des rapports sexuels mais qu’elles ont décidé de ne pas le faire.
  • 42,4% ont déclaré qu’elles ne voulaient pas blesser les sentiments d’un partenaire.
  • 40,2% ont dit qu’ils ne se sentaient pas à l’aise pour entrer dans les détails
  • 37,7% ont dit qu’ils se sentaient gênés (Source : Archives of Sexual Behavior, 2019).
  • Les femmes ont aussi simulé des orgasmes pour amener leur partenaire à éjaculer plus rapidement parce qu’elles éprouvaient « l’ennui, la fatigue, l’inconfort ou des contraintes de temps » ( Source : NBC News, 2010)

Maintenant, vous vous demandez peut-être : est-ce que ça a toujours été comme ça ?

Prévalence des femmes simulant des orgasmes : Au fil des ans

Il semble que les femmes simulent des orgasmes depuis la nuit des temps… mais cela pourrait devenir plus courant selon cette tendance dans les données :

  • En 2014 : 75% des femmes avaient simulé un orgasme au moins une fois dans leur vie.
    • 45% de ces femmes déclarent qu’elles simulent régulièrement l’orgasme pendant les rapports sexuels (Source : L’Université du Maine, 2019).
  • En 2001 : 65% des participants ont simulé un orgasme au moins une fois au cours d’une activité sexuelle quelconque (qui peut être ou non un rapport sexuel).
    • 20% ont simulé des orgasmes pendant 20% de leurs rencontres
    • La façon la plus courante de faire semblant était physique (c’est-à-dire que les femmes se déplaçaient, contractaient leurs muscles, mordaient des objets et se crispaient)
    • Bien que beaucoup simulent également un orgasme verbalement (c’est-à-dire que les femmes disaient spécifiquement à leur partenaire qu’elles avaient eu un orgasme) (Source : L’Université du Maine, 2019)
  • En 2000 : Sur les 2 311 femmes qui ont répondu aux questions sur les orgasmes simulés, 70% ont indiqué avoir simulé un orgasme au moins une fois avec leur partenaire.
    • 75% de ces femmes ont déclaré l’avoir simulé moins de 50 fois
    • 10% des femmes ont affirmé avoir simulé l’orgasme entre « 150 et 10 000 fois… ou, dans certains cas, a écrit une autre réponse telle que « innombrables » ou un « bazillion » (Source : L’Université du Maine, 2019).
  • En 1997 : 56% des femmes étudiées ont déclaré avoir simulé un orgasme (Source : L’Université du Maine, 2019)
  • En 1986 : 58% avaient fait semblant d’avoir un orgasme des 745 femmes qui avaient eu des rapports sexuels.
    • Il a également été constaté que les femmes qui faisaient semblant d’avoir un orgasme étaient plus susceptibles de se masturber d’elles-mêmes, étaient plus âgés, ont eu des rapports sexuels à un plus jeune âge et avaient un plus grand nombre de partenaires sexuels (Source : L’Université du Maine, 2019).
  • En 1976 : 57% des femmes ont déclaré avoir feint l’orgasme ( Source : Psychology of Women Quarterly, 1976).

À quelle fréquence les femmes simulent-elles des orgasmes ?

Des études ont montré que les faux orgasmes se produisent moins souvent qu’on ne le pense – mais la plupart des femmes les simulent encore de temps en temps :

  • 68% des femmes ont admis avoir simulé un orgasme, contre 27% des hommes interrogés qui ont déclaré avoir simulé un orgasme.
    • Les femmes étaient 10 fois plus susceptibles que les hommes de dire qu’elles n’atteignaient que rarement leur apogée.
      • (ZAVA, non spécifié)24
  • Près de 25% des femmes ont déclaré qu’elles simulaient parfois leur orgasme (contre 5 % des hommes).
    • Plus de 10% font « presque toujours » ou « toujours » croire à leur partenaire qu’ils ont plus de plaisir à faire l’amour qu’ils n’en ont réellement.
    • (ZAVA, non spécifié)24
  • 25% des femmes qui ont simulé un orgasme ont dit qu’elles étaient reconnaissantes d’avoir pu le faire, mais seulement 7% ont dit qu’elles se sentaient ennuyées d’avoir à le faire.
    • Moins de femmes ont également déclaré qu’elles se sentaient coupables ou honteuses lorsqu’elles n’arrivaient tout simplement pas à atteindre l’orgasme à la fin d’un rapport sexuel.
      • (ZAVA, non spécifié)24
  • 31% des femmes ayant simulé un orgasme ont déclaré que leur partenaire a décidé d’essayer davantage après l’avoir découvert.
    • 28% ont dit que leur partenaire s’est ennuyé ou a été gêné.
    • (ZAVA, non spécifié)24
  • 60% ont déclaré qu’ils simuleraient à nouveau un orgasme avec le même partenaire.
    • (ZAVA, non spécifié)24

Pourcentage de femmes qui simulent des orgasmes

Des études montrent qu’entre 60 et 80 % des femmes disent avoir simulé un orgasme à un moment donné de leur vie :

  • 58,8% des femmes interrogées ont déclaré avoir déjà simulé/fait semblant d’avoir un orgasme, et 67,3% de celles qui avaient déjà simulé un orgasme ne le faisaient plus.
    • (Archives of Sexual Behavior, 2019)16
  • Un énorme 80% des femmes étudiées ont déclaré avoir simulé des orgasmes pendant les rapports vaginaux.
    • 25 % ont déclaré qu’elles simulaient 90% du temps.
    • (Archives of Sexual Behavior, 2011)25
  • La plupart des simulations ont lieu pendant les rapports péniens-vaginaux :
    • Parmi les femmes qui ont déjà simulé un orgasme, 55 pour cent ont fait semblant dans ce scénario.
    • Seuls 8% ont fait semblant pendant le sexe oral et 4% pendant la stimulation manuelle
      • (Université du Kansas, 2011)26
  • 23% des femmes ont décrit avoir fait semblant de prendre du plaisir tout au long de l’expérience sexuelle.
    • Les femmes qui avaient simulé un orgasme étaient plus susceptibles d’avoir connu au moins 6 des 10 activités sexuelles suivantes:
      • Quelqu’un qui stimule ses organes génitaux
      • Stimuler les parties génitales de quelqu’un
      • Recevoir un rapport sexuel oral
      • Pratiquer le sexe oral
      • Intercourcement pénila-vaginal (IPV)
      • PVI et stimulation clitoridienne supplémentaire
      • Sexe anal
      • Orgasme avec une autre personne
      • Masturbation
      • Orgasme par masturbation
        • (Université du Kansas, 2011)26

Raisons pour lesquelles les femmes simulent des orgasmes

Une autre raison majeure pour laquelle les femmes simulent des orgasmes peut provenir de certaines croyances sexistes profondément ancrées, selon ces études :

  • On a constaté que les femmes qui croyaient aux « valeurs antiféministes » – c’est-à-dire celles qui sont marquées par un sexisme hostile – étaient plus susceptibles de :
    • Simuler un orgasme pour garder un partenaire
      • Cela peut provenir d’un phénomène de simulation de l’orgasme en tant que « stratégie de rétention du partenaire », selon lequel les hommes accordent de la valeur aux orgasmes. Ainsi, les femmes dans les relations hétérosexuelles peuvent être plus susceptibles de simuler leurs orgasmes pour satisfaire leur partenaire.
    • Simuler un orgasme pour satisfaire sexuellement un partenaire
      • Si une femme pense qu’en général, les hommes ont besoin que leur partenaire ait un orgasme pour être sexuellement satisfaits, elle est plus susceptible de simuler son orgasme.
    • Simuler par manque de raison de ne pas le faire
      • Les femmes ayant des croyances hostiles à l’égard de leur sexe (c’est-à-dire qu’elles rejettent le féminisme) simulent plus fréquemment leurs orgasmes.
      • (Archives of Sexual Behavior, 2019)27
  • 20% – soit 1 femme sur 5 – ne se sentaient pas à l’aise et en confiance pour discuter de leurs préférences sexuelles – ce qui peut conduire à faire semblant plus souvent.
    • 1 personne sur 10 n’avait pas l’impression que son plaisir sexuel importait à son partenaire.
      • (Archives of Sexual Behavior, 2019)16
  • Les femmes dans une relation avec des hommes dominateurs et ceux qui soutiennent des notions sexistes étaient plus susceptibles de simuler des orgasmes.
    • (GoodTherapy, 2016)28
  • Une autre raison courante pour laquelle les femmes peuvent simuler des orgasmes est connue sous le nom de trouble orgasmique féminin (TOF).
    • Le trouble de l’orgasme féminin (TOF) est défini comme l’absence, le retard, la rareté ou la diminution marquée de l’intensité des orgasmes. dans au moins 75 % des expériences sexuelles, persistant pendant au moins 6 mois.
      • La FOD affecte jusqu’à 28% des femmes aux États-Unis et jusqu’à 46 % dans les pays d’Asie.
      • (Revues de médecine sexuelle, 2021)29

Indices que les femmes simulent des orgasmes

Si vous vous êtes déjà demandé si votre partenaire simule un orgasme, en voici quelques-uns potentiels d’indices, même si ce sujet n’a pas été étudié en profondeur.

  • Les femmes font fréquemment des vocalisations conscientes pour influencer leur partenaire plutôt que comme une expression directe de l’excitation.
    • (NBC News, 2010)30
  • Les femmes sont souvent plus silencieuses lorsqu’elles sont reçoivent réellement du plaisircomme pendant une fellation ou des préliminaires.
    • Certains font les bruits les plus érotiques quand le sexe commence à être inconfortable ou quand ils commencent à s’ennuyer.
      • (Archives of Sexual Behavior, 2011)25
  • Toutes les femmes sont différentes, mais il y a souvent une « phase de résolution » d’un orgasme où les femmes sont moins conscientes de leur environnement pendant/après un orgasme intense.
    • Si elle dit qu’elle a joui mais qu’elle n’avait pas l’air d’être dans une réalité altérée pendant une minute ou deux, elle a peut-être fait semblant.
    • (GQ, 2017)31
  • Il y a des contractions des muscles pelviens lorsqu’une femme a un orgasme. Elle peut avoir fait semblant si les parois vaginales ne pulsent pas à l’intérieur.
    • (GQ, 2017)31

Pourquoi les femmes ne devraient pas simuler des orgasmes

Les femmes ne devraient pas simuler des orgasmes.

La simulation à long terme peut mener au ressentiment entre vous et votre partenaire, élargir le fossé entre vous et votre partenaire et vous empêcher d’explorer les activités dans la chambre à coucher qui pourraient réellement vous aider à atteindre l’orgasme à l’avenir d’après une étude de Healtline en 2020.

D’après une étude de Gracei Landes en 2016, faire semblant conduit à une déconnexion avec vos sensations et perceptions corporelles, ce qui peut rendre l’orgasme plus difficile à atteindre.

Enfin, d’après une étude de NBC News en 2010, les personnes qui ont un orgasme sont plus susceptibles de s’ouvrir davantage à leur partenaire lors des conversations sur l’oreiller qui suivent. Les orgasmes provoquent également la libération de l’ocytocine, l’hormone de l’amour, vous aidant à vous rapprocher de votre partenaire. Dans l’ensemble, les femmes ne devraient pas simuler des orgasmes à long terme, pour se sentir bien et rapprocher leur relation.

Traitements/thérapies pour aider les femmes à atteindre l’orgasme

Si vous ou l’un de vos proches n’a jamais eu d’orgasme ou a beaucoup de mal à atteindre l’orgasme : vous n’êtes pas seul, et ce n’est pas de votre faute. C’est bien plus courant que ce que les médias dépeignent, et plusieurs traitements peuvent vous aider.

  • Comme nous l’avons mentionné plus haut, le trouble de l’orgasme féminin (TOF) est l’une des raisons courantes pour lesquelles les femmes simulent des orgasmes. (Sexual Medicine Reviews, 2021)29
  • Les changements de mode de vie et la thérapie peuvent aider
  • Éducation : Votre prestataire de soins peut vouloir commencer par une discussion sur l’anatomie sexuelle féminine et la façon dont les différentes parties de l’anatomie réagissent à la stimulation. Cela peut permettre de répondre à toutes les questions, de dissiper les malentendus et de vous aider à comprendre l’objectif des autres traitements recommandés.
  • Masturbation dirigée : Les programmes de masturbation dirigée consistent en des instructions et des exercices à domicile qui vous aident à vous familiariser avec votre propre corps et à explorer la stimulation sexuelle auto-dirigée.
  • Concentration sensorielle : Cette approche pour les couples fournit des instructions et des exercices à domicile. Elle commence par un toucher non érotique et introduit progressivement un toucher plus intime et une stimulation sexuelle.
  • Changements dans les positions sexuelles : Votre fournisseur de soins de santé peut recommander des changements de positions sexuelles qui augmentent la stimulation du clitoris pendant les rapports sexuels.
  • Dispositifs d’amélioration de la sexualité : Certains dispositifs améliorent la stimulation sexuelle et peuvent vous aider à avoir un orgasme. Il s’agit notamment des vibrateurs et des appareils à air pulsé qui stimulent le clitoris.
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : Une thérapie individuelle ou de couple peut vous aider à aborder la façon dont vous pensez au sexe en général ou avec votre partenaire.
    • (MayoClinic, 2022)36
  • Oestrogénothérapie : Une œstrogénothérapie à faible dose pour le vagin, comme une crème ou un suppositoire, peut améliorer le flux sanguin vers les organes génitaux et renforcer la lubrification du vagin.
  • Thérapie à la testostérone : Chez certaines femmes ménopausées dont le taux de testostérone est inférieur à ce qui est considéré comme typique pour les femmes de leur âge, le remplacement de la testostérone peut améliorer l’excitation et les orgasmes.
    • (MayoClinic, 2022)36

Conclusion

Alors, combien de femmes simulent un orgasme de temps en temps, selon les données ? Eh bien…. La plupart d’entre elles. Désolé les gars. Mais au moins, ces études montrent également que la plupart des femmes ne font pas semblant TOUT le temps.

Ne vous inquiétez pas, cependant : avec un peu de pratique, de détermination et, surtout, de communication, vous pouvez faire partie des cas extrêmes 🙂 .

Source link

Laisser un commentaire